Vous êtes ici : Accueil > Forums > Messages de Je_ne_fraude

Messages de Je_ne_fraude - Page 4

Vendredi 09 Mars 2007 12:11

Citation de linvisible :
Bien sûr. Un joueur qui joue avec un picot lisse et qui est moins bien classé que 55, ne comprend pas grand-chose au picot long...


Ouh là là que je ne suis pas d'accord avec ce qui vient d'être dit !!!
N'oublions pas que le classement dépend du nombre de rencontres effectuées et de la difficultés de ces rencontres.
Exemple : si tu ne joues qu'en contre, difficile de marquer des points, mais cela ne veut pas dire que tu ne sais pas utiliser ton picot !

Je ne suis qu'un modeste 60 et je mets au défit quiconque de dire que je ne comprends pas les picots ! (lisses maintenant avec mon Inferno). Pour cause, j'en suis à 85% de victoires, mais ne reste que 60... et cela ne veut pas dire que je ne sais pas me servir de mon lisse.

Mais il est vrai que beaucoup de moins bien classés ne les utilisent que par défaut (pour masquer des lacunes) en laissant "faire la plaque" sans penser stratégie.
L'inverse est aussi vrai, sauf que ces personnes ne jouent pas assez pour progresser et / ou ne veulent pas monter en classement.

C'est plus une affaire d'expérience que de classement.
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Dimanche 28 Janvier 2007 15:40

Désolé, je ne peux pas dire, pas essayé assez longtemps...
Mais je reste sur mes bonnes impressions sur le petit jeu.

Je sens que l'inferno me limite un peu dans mon nouveau schéma tactique (l'inferno oblige à être un peu attentiste n'est ce pas ?).
Je sens que sur balle molle, je pourrai bien mieux placer avec l'alligator que ce que me permet l'inferno.
Très bonnes impressions à ce sujet avec l'alligator.

Comme je ne recherche plus l'inversion maximum d'effet, cela peut être un bon compromis.

Cela dit, j'ai aussi vu un 30 jouer avec une Curl P1 en 0.5 et qui faisait cela avec merveille.
Le P1 est plus rugueux et souple que le bamboo je crois, ce qui doit permettre d'être plus précis en placement. Le bamboo est traité et rigide je crois, plus adapté au bloc (? dire si je me trompe?) et se rappprocherait ainsi de l'inferno.
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Dimanche 28 Janvier 2007 12:01

Je suis passé à l'inferno depuis quelques temps : super contrôle sur tout ce qui est spinné (en défense coupée surtout), les remises de loin sont bien tendues et rapides.
Par contre, sur balles molles près de table, le placement n'est pas super précis et il est très aléatoire. Je me sécurise en la choppant légèrement, mais ce n'est pas terrible pour bien placer et préparer sa prochaine attaque.

J'ai essayé l'Alligator à la fin d'un match: premières impression : un peu plus rapide, la défence coupée est très tendue, on peut attaquer par un geste du poignet sur balle molle et j'ai senti qu'on pouvait aussi les placer aisément et de manière tendue.
Je l'ai aussi essayé sur un bois bien plus rapide que le mien (matshusita), donc cela a un peu faussé la donne.
J'ai changé de stratégie vers un jeu de placements dérangeants plus que sur de la défense pure, avec claques derrières. Bref, un jeu axé vers la sécurité, mais pas avec des blocs.

Je pense que je me tournerai bien vers cet alligator si je devais changer, je lui ai trouvé un bon contrôle de placement et de trajectoire, et j'ai eu l'impression de pouvoir placer tendu sur balles molles. Super quoi...

Je garde l'inferno pour l'instant car il pardonne beaucoup, cela permet de garder une bonne vision du jeu,et de ne plus penser à l'inclinaison de sa raquette ou la force de son geste lors des remises. Un picot à tout faire je dis ! (et surtout pour fainéant ha ha)
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Mardi 26 Décembre 2006 19:56

J'ai depuis perdu une arme à mon arc!
L'alpha serait-il finalement un bois d'opposition active à la table? (pour mémoire, ENORME palette !). En tout cas, il ne pardonne pas les erreurs d'inclinaison ni de "frappe", car tout part dans les choux ou le filet.
Vous êtes prévenus !
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Mardi 26 Décembre 2006 19:51

Non, l'alpha est une "évolution" du defense II, alors que le Powerdefense est l'évolution du matsushita pri*o model, plus rapide. Je n'ai pas essayé, mais je me retrouve très déçu du Alpha malgré 'avoir réessayé maintes et maintes fois.
Par contre, je n'ai jamais pu retrouver cette claque en revers avec aucun autre bois...
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Dimanche 24 Décembre 2006 15:59

Attention, l'alpha est spécial dans la mesure où le rebond de la balle est important.
C'est génial pour faire des claques en blocs, mais je trouve que l'on perd trop en contrôle finalement (la balle part trop loin). C'est à réserver^pour une défense de loin et pas pour du bloc à la table. En top, la balle part trop loin de par cette caractéristique; c'est très sec aussi. Je lui préfère le matsuchita, qui nécessite juste d'être plus actif mais qui procure bien plus de sécurité (moins de balles dehors!)
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Mercredi 07 Juin 2006 12:09

Salut,
A mon tour de donner mes impressions sur les plaques du Doc. J’espère que mon suivant les aura bien reçues (je les ai malheureusement reçues en congé sans possibilité de consulter Internet).

Premières impressions à froid en les recevant : « Aïe, je vais encore me faire ch..(bip)r à jouer avec des plaques lisses ! », mes derniers essais avec le Piranja 2 et le Devil ne m’ayant pas laissés de bonnes impressions du tout, surtout loin de table. J’ai en effet toujours joué avec des rugueux principalement loin de table, et ne me suis senti bien qu’avec des rugueux à vrai dire. Le lisse dans mon esprit ne devant servir qu’au bloc, donc surtout pas adapté à un jeu mi-distance (d’ailleurs vérifié par mes essais des deux précédents).
C’est donc un avis de novice en matière de lisses que je vous livre.

Je prends pour commencer le Monster, placé sur un Matsushita pro avec un Topspin C 1.8mm. Adversaires de niveau 50 à 60. Moi-même 60. Le bois contrôle bien et redonne énormément de sensation. La vitesse est inférieure à un All, et à un defensive WRB supérieure à un Defense plus. Des trois, c’est celui qui donne le plus de sensations lors du contact de balle.

Premières impressions à chaud immédiates avec le Monster : un très bon contrôle en placements à la table, mais surtout, oh surprise, la possibilité de couper loin de table, encore avec un très bon contrôle en placement (tant en longueur qu’en largeur) et un bon retour de spin, sans parler de super coupe. Les blocs sont vraiment faciles et peuvent se faire courts.
Dans le petit jeu, les balles sont un peu ralenties avec un léger effet de flottement (ça accélère au début, freine et « retombe ». En comparaison avec un rugueux classique, on constate un ralentissement du tempo habituel avec ce genre de balle, la poussette avec le rugueux gardant une vitesse constante avec une trajectoire plus rectiligne et plus ou moins fusante).

J’ai constaté que l’effet de flottement est dérangeant pour l’adversaire qui veut accélerer le jeu car il ne peut s’appuyer sur un rythme régulier (je ne parle pas de vitesse pure) pour appuyer son jeu en accélération et/ou en pivot par exemple. De plus, les placements peuvent être précis et dirigés avec contrôle. Je fais bien moins de fautes directes qu’avec mon Destroyer. Je remarque qu’il n’y a pas l’effet de catapulte des picots du Destroyer avec le Monster.
Autant avec le premier, on sent que la balle « rebondit » à l’impact, faussant quelque peu la précision en longueur de balle sur petit jeu, autant avec le deuxième, on a droit à un rebond toujours régulier, ou plutôt, on sait exactement comment la balle va réagir. Je n’ai pas essayé l’attaque avec le Monster, mais je pense que cette particularité doit lui permettre d’être régulier et précis (et je crois que c’est ce qui se dit, la raison doit se trouver là : souplesse sans catapultage + striure).
Premier point positif donc : le contrôle en placements à la table est superbe, du fait de la constance du revêtement dans ses réactions. L’effet lent + légèrement flottant étant un plus. Les blocs peuvent être dirigés, sont relativement court (milieu de table pour moi) et remettent bien la sauce.

Loin de table, c’est le meilleur des deux mondes : superbe contrôle et placements excellents, avec une vitesse maîtrisée, même sur balles bien saucées et rapides. On a souvent l’impression de pouvoir ralentir le tempo, et on a toujours le sentiment de remettre des balles qui flottent un peu en bout de course, avec parfois de légers changements de trajectoire (= ralentissements + retour de rotation). Mon rugueux habituel est plus constant avec une trajectoire en arc de cercle, régulière avec toujours une rotation de coupe (mortelle, mais plus régulière et prédictible par le joueur confirmé).
Le Monster gêne plus par son effet de flottement irrégulier et son retour de spin peu prédictif, contribuant à casser le tempo. On est également sûr de pouvoir remettre 95% des balles sur la table. Je dis bien sur la table mais pas forcément dérangeantes ni taillées ni difficiles. Je dis juste sur la table, ce qui est un plus par rapport à des balles ramenées trop longues. En comparaison, le Destroyer gêne plus par sa rapidité, ses trajectoires rasantes et sa super coupe, mais on doit être vraiment régulier car la balle peut facilement sortir. On a vraiment affaire à deux philosophies différentes du jeu à PL.

Passage à l’Inferno. Le système de plaques adhésive est super : on a un revêtement plus rigide et qui ne risque pas de se déchirer ou se coller sur lui-même. Je garde l’idée.

Jeu plus rapide et fusant près de table. On a moins affaire à des balles flottantes (c’est moins systématique). Par contre, on gagne en rapidité de placement, avec la possibilité de faire des trajectoires impossibles. On garde la même quantité de contrôle mais on devient plus actif et incisif sur les remises. C’est plus cette commodité qui permet de devenir soit même actif et de bien préparer ses attaques en pivot. Autant le Monster peut permettre de bien contrôler en attaque soudaines, autant l’Inferno permet de bien préparer soit même ses attaques du CD par le placement.
Les blocs peuvent être mortels et ultra placés, le retour de spin est infernal avec toujours la même facilité pour soi.
Loin de table, on retrouve le même contrôle en coupe, avec des trajectoires qui ressemblent plus à celles du Destroyer que celles du Monster. Les effets ralentis et flottants ont presque tous disparus au profit de trajectoires plus communes en cloche ou rasantes, avec de la coupe.
Ce qui est super avec l’Inferno, c’est que l’on peut vraiment remettre top sur top avec assurance, placer sur le petit jeu avec précision (mais il faut savoir être très actif pour trancher) et avec des trajectoires fines, attaquer franchement sur balles coupées (avec beaucoup de réussite), bloquer efficacement et de manière placée. Tout cela avec une folle assurance en soit !
Par contre, l’attaque est quasi-impossible et suicidaire, et on a toujours quelques difficultés sur balles molles (dégagements plus compliqués qu’avec le Monster, du fait des picots lisses). Par contre, quel plaisir dans tous les autres compartiments du jeu !

C’est un revêtement qui donne vraiment confiance dans son jeu, j’ai fait vraiment beaucoup moins des fautes directes qu’à l’accoutumée et mes partenaires me l’ont confirmé. On a même envie de prendre des risques sur les placements tellement c’est contrôlé et prédictif pour soi. Cela donne envie de faire les mouvement de placements avec plus de vitesse encore !


Alors entre les deux que devrais-je choisir ? Personnellement, j’ai trouvé l’Inferno plus complet que le Monster, malgré quelques défauts intrinsèques (sur les balles molles et l’attaque notamment), mais largement compensés par ses possibilités de servir et de placer le petit jeu, pour préparer soit même ses attaques. Bref, il donne encore plus de plaisir à jouer de manière active que le Monster car on sent naître en soit des envies tactiques basés sur le placement et la vitesse, alimentées par un super contrôle.
De plus, c’est avec lui que j’ai ressenti toutes les caractéristiques de jeu des rugueux (sur les trajectoires et les placements), à la différence près que je fais bien moins de faute directes avec l’Inferno, et que l’on devient bien moins sensibles au effets adverses en remises de service et en bloc, qu’on renvoie nettement plus de spin en bloc. Seul défaut : il est impossible d’attaquer avec.
Après tout, nous l’avons tous dit et redit un jour : ce n’est pas le picot qui doit faire le jeu, cela doit juste être un élément de sa stratégie globale. Petite précision : je ravale mon orgueil et je me l’achète !

Dernier commentaire : je crois qu’il ferait merveille comme picot de « débutant » picoteur. Hormis son prix, il est pour moi une sorte de Vade Mecum du picot généraliste pour développer un jeu complet non stéréotypé, mis à part ses quelques défauts sur balles molles et en attaques. Mais je le redit : un picot NE peut PAS tout faire !

Au plaisir de vous rencontrer prochainement avec mon Inferno…
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Samedi 15 Avril 2006 22:27

Salut le doc,
toujours dans le descriptif des différentes stratégies de jeu, on peu résumer le jeu avec picots à quatre catégories :
1) Attaques rapides à base de frappes (avec softs à picots courts et beaucoup de mousse, qui prennent peu les effets) ou dérangeantes et fusantes (avec picots longs ou mi-long rugueux, avec mousse, type PL d'attaque 755, 837, P2, Grass OFF etc.) ou très dérangeantes (picots lisses traités avec mousse).
Catégorie qui nécessite de toujours être actif avec son jeu, la défense, de part la grande quantité de mousse, est difficile et doit être fait de manière épisodique. l'objectif est de marquer le point en puissance ou de gêner dans le jeu offensif contre-tops sur contre-tops, car la balle a tendance à fuser et à revenir avec des effets renversés.

2) Pourrissement du jeu à la table, avec blocs qui meurent derrière le filet, balles flottantes courtes et/ou avec des trajectoires bizarroïdes.
Jeu qui s'appuie essentiellement sur ce que nous envoie l'adversaire, et qui dépend de ce qui arrive. C'est aussi un jeu d'attente qui nécessite une très bonne régularité dans le blocs, et une très bonne contre-attaque pour mettre des mines.
Catégorie qui s'appuie essentiellement sur des plaques traitées en surface, "lisses" car la balle glisse dessus, même si les têtes des picots peuvent être striées.
On recherche surtout à gêner en renvoyant l'effet imprimé, quitte à se gêner soit même des fois.
Dans cette catégorie, les picots rigides permettent de bien bloquer et de placer, tandis que les picots souples et renvoient des balles flottantes qui font des bizzzzzzz et wizzz à souhait. Ex : Devil, Fakir, Piranja 2...

3) Défense classique, avec retour et variations d'effets, généralement à mi-distance avec attente de la faute d'appréciation de l'adversaire pour causer soit des fautes directes (dans le filet ou dehors), soit pour faire lever la balle et mettre des parpaings en retour. Nécessite obligaroirement un PL rugueux qui contrôle bien pour la défense de loin. l'objectif étant plus de contrôler les trajectoires, tant en placements qu'en défense, que de chercher à gêner directement comme dans le style précédent. Attention, catégorie qui nécessite un super jeu de jambe !
L'ajout de mousse rajoute de la vitesse et modifie les trajectoires.
Les picots rigides permettent plus de contrôle dans les placements en profondeur et en largeur (surtout pour les accélérations et les claques sèches) et de donner des effets flottants, mais remettent moins d'effets Ex : Grass def, Sting, P3 ou Bamboo.
Les picots souples et élastiques permettent d'imprimer plus d'effets dans les coupes, mais se révèlent un peu moins contrôlables dans les placements. La balle a en effet tendance à rebondir comme sur un trampoline dans le petit jeu et avec les balles molles. Ex : Feint long 2, 1615 ou autres Destroyer (mon mien pour l'instant!). Plaques plus à l'aise sur le jeu top spinné à mi-distance que sur réceptions de frappes et de blocs proches de table, où, de par l'aspect accrocheur des picots, la balle a tendance à prendre l'effet et à sortir.

4) Jeu de placement de balles (avec parfois des angles impossibles à avoir avec une plaque classique) et frappes intermittentes. Tactique de placements dérangeantsavec recherche du maximum de contrôle. Un peu le jeu à la papa avec des picots courts ou mi-longs "sec", si cher à notre ami Francis. La défense classique reste possible, mais avec moins de retours d'effets. C'est un jeu de patience et de prise d'initiatives en cas fautes de l'adversaire, plus destiné à être près de la table que loin.

A vous de choisir vos plaques en fonction du style que vous souhaitez développer.
Rappelez vous ceci :

Dans le cas des picots rugueux plus les picots sont courts, larges et rapprochés, meilleur sera le contrôle et le comportement, prédictible. Plus ils seront longs, fins et espacés, plus les effets bizarres et le renvois d'effets pourront avoir lieu, au détriment du contrôle.

Dans le cas des picots traités, seul influe le caractère élastique ou rigide des picots sur le contrôle. On les prend rigides pour contrôler en bloc et bien placer. On les prend souples pour accentuer les retours d'effets et modifier les trajectoires, mais gare au contrôle!

Bien sûr, les équipements cités ne se cantonnent pas à leurs seules catégories. Ils peuvent servir à toutes les techniques cités, du moment qu'on a un bon entraînement (je pense à Ding Song et son soft en défense coupée de loin) mais ils ne sont pas destinés au départ à tout faire. Ils ont une utilisation bien spécifique, qui, bien choisi, vous permettra d'éviter d'inutiles dépenses en achat.
D'ailleurs, les picots "à tout faire" sont ceux que l'on contrôle le mieux et qui se révèlent être le moins "dérangeant" au sens de ce que les catalogues veulent vous vendre! Ils sont donc à préconiser pour un début.
Et puis il existe des versions hybrides qui font 2 choses bien en même temps (je pense au Vamp qui est revêtu en neuf d'une fine couche farineuse qui fait glisser la balle pour donner des effets flottants, et qui disparaît au bout de 10 séances, ou encore aux softs qui adhèrent (Radical), PL rugueux d'attaque avec mousse tensor en 1.4mm (Badman) etc.

Bref, il y a forcément chaussure à son pied dans le monde des picots, dès lors que l'on sait précisément ce que l'on veut faire avec eux! Attention donc aux conseils du forum avancés sans explications de ce que l'on fait avec son matériel... Il faudrait demander à ceux qui vous conseillent leur matériel de vous expliquer les difficultés qu'ils ont rencontrés en les utilisant, cela donne déjà une bonne idée de ce à quoi le picot est destiné en priorité. Exemple : j'ai laissé tombé le Feint Long 2 car il est vraiment trop à la ramasse côté blocs : il prend vraiment trop les effets à ce niveau. Un picot court ou mi long s'en sort mieux par exemple dans ce domaine... mais ne fait pas aussi bien que lui à mi-distance en défense coupée! Tout est donc affaire de compromis.

Enfin, pour répondre au doc, je pensais comme picot court rugueux à l'orthodox (même si on ne peut pas l'appeler picot court, c'est celui qui ressemble le plus au "hardbat" et au ping de notre enfance non?) ; ou encore en version mi-longue, au Feint, qui peut se rapprocher d'un jeu avec un backside normal au début. Matsushita jouait avec le Feint soft pendant un certain temps (version avec 1mm de mousse). Il devait plus être à la recherche de contrôle que d'effets dérangeants...

Bon courage!, et je vous conseille de lire les conseils de Dean qui a fait un très bon article sur la comparaison des picots.
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Vendredi 14 Avril 2006 20:01

Si tu veux pour le devil, je l'ai en 0.5mm rouge servi que 2 fois : il ne convient pas du tout à mon jeu, vendu 10€ port compris.

Sérieusement, et pour répondre à Grostop, les 3 PL cités ne répondent pas vraiment aux mêmes objectifs, donc il faudrait d'abord connaître l'usage que veut en faire ping 38!

J'ai mis au rebut mon devil au rebut car il ne convenait pas du tout à mon style de défense classique loin de table en coupe + contre-attaque. Par contre, il doit être mortel pour qui sait bien l'utiliser dans son style de jeu.
Avant de lui conseiller un revêtement de bloc "qui fait tout merveilleusement bien" (cf. le superbloc), il faudrait vraiment savoir ce que ping 38 veut en faire puisque visiblement, il veut faire un essai car novice dans l'utilisation des PL.

Pour résumer, les trois premiers picots cités servent à :
Devil 1.0mm : jeu d'opposition franc (donc on avance dans la balle avec presque un geste d'attaque) pour redonner une balle pourrie difficile à contrôler en contre attaque pour l'adversaire. Sur jeu court et flip, il permet de leurrer l'adversaire sur les balles qui reviennent, toujour avec des gestes actifs. Assez dur à contrôler dans le jeu passif attention, car on ne peut s'appuyer sur la surface lisse pour contrôler le placement!

Bambou 0.5 mm : plus un jeu de défense classique mi distance. les picots étant relativements rigides, on gagne en contôle sur le placement longitudinal en défense coupée, et en placements sur balles courtes. La surface un peu traité permet de donner une balle flottante en coupe et en bloc, qui dérange qui ça dérange, mais il ne faut pas s'appuyer sur cet aspect pour gagner.

Super bloc : pas essayé mais comme son nom l'indique, doit être excellent pour jeu à la table sur parpaing de l'adversaire. Pas dédié donc à la défense de loin où à la prise d'initiative gênante.

Enfin, pour de l'initiation, je conseille un PL bien maîtrisable et rugueux, du type Grass def SM, excellent à tout faire. Dans le style lisse et dérangeant, plutôt le Vamp de donic. Pour progresser une fois les gestes maîtrisés, et une fois seulement ce stade franchi à mon humble avis, on met de la mousse car cela devient difficilement maitrisable car on pert en contrôle, mais on gagne en vitesse et en retour de coupe (pour les rugueux).
Enfin, pour un essai foireux de débutant, utiliser un PL peu maîtrisable peu plus dégoûter de la pratique que de permettre de développer une vrai stratégie de jeu (placement, gêne, défense + contre attaque par ex). A toi de voir. Je serai même pour lui conseiller un picot court rugueux SM, voire un picot mi_long SM dans un premier temps, et de passer au lisse ensuite. Les premiers sont plus faciles à contrôler au début que les seconds.
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Vendredi 14 Avril 2006 19:30

Ah oui aussi, par rapport aux autres Vari spin, Tackiness D et autres Friendship, c'est celui que je troupe le plus polyvalent pour la défense active + une super longévité par rapport aux autres. Surface mi-collante et meilleur contrôle dans tous les compartiments du jeu, sauf ... le top-spin encore une fois où je me sens plus à l'aise avec du Mendo ou le Vari-spin , mais bon, faut savoir si on veut défendre ou topspiner. C'est du à la mousse qui sonne un peu "creux".
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Vendredi 14 Avril 2006 19:26

J'ai joué Tackiness C et j'utilise actuellement le Topsin C.
Le premier est super pour distribuer le jeu avec de la bonne coupe (poussettes...) et pour la défense coupée (chops super efficaces), par contre, pour un jeu de contre-attaques opportunistes, il est à la ramasse, même en 1.7mm sur un bois de déf rapide (defensive wood de Stiga) : on s'arrache le bras pour donner un semblant de vitesse. Ah, j'oubliais aussi :il donne une coupe monstre au service, mieux que les plaques collantes chinoises! Si l'adversaire fait un geste de coupe passif pour les retourner, ça part direct dans le filet.
A conseiller aux joueurs passifs donc.

J'ai opté pour le Topspin C en 1.8mm qui donne un peu plus de vitesse moyennant moins de spin, mais il est excellent pour la coupe à mi-distance et la frappe. Par contre, pour les tops mi-distance, mieux vaut opter pour une bonne plaque d'attaque classique car il est moins précis.
En résumé, il a le contrôle à la table, la bonne coupe mi-distance et est bon pour la frappe (moyen en top-spin paradoxalement).
Exellent donc pour une défense active et dynamique.
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Vendredi 14 Avril 2006 18:58

bonjour,
Etant de longue date un amateur de picot longs, je relève le défi si vous voulez bien de moi et mes avis...
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Jeudi 06 Avril 2006 18:28

Salut les anciens !
De mon expérience perso, le SM rugueux apporte un super contrôle à la table (pour les placements par exemple) et à la coupe (en défense particulièreement pour le contrôle de trajectoire), mais il peut se révéler gênant sur des balles molles et frappés comme tout le monde le sait.
Un autre détail gênant : il peut être difficile de démarrer ou se dégager avec du SM. Le beurree et l’argent du beurre.

Une fois la technique PL bien maîtrisée, je crois que l’on peut passer aux versions avec mousse qui apporte ce qui manquait aux versions sans : la rapidité, les possibilités d’attaques et surtout, en def loin de table pour les versions rugueuses : un surcroît de coupe.
Cela devient un passage obligé de la progression des défenseurs classiques qui peuvent devenir avec des défenseurs modernes et actifs.

En résumé : version avec mousse = plus de coupe en défense et de possibilités de démarrage, moyennant une perte de contrôle qui doit être compensée par l’expérience.
Commencer néanmoins avec du 0,5mm : il y a parfois un monde entre le SM et le 0,5 !

Précision sur le choix encore : après quelques essais au fait, j’ai remarqué que les PL classiques et bien contrôlables (avec des picots de moyens à long, type feint OX, stinger) contrôle bien mieux que mon Destroyer, se révèlent plus sûr mais moins dangereux. On gagne en chop bloc où le geste de coupe est quasiment à faire au sommet du rebond ! Ils doivent plus être utilisés dans une stratégie de placement et d’attente près de la table avec une pur revêtement OFF en attaque inoppinée, que pour de la def mi-distance, où les PL s’imposent pour leur contrôle de spin.

Les picots lisses sont à mon humble avis destinés qu’à un jeu de gêne à la table avec contre-attaque à la suite, car la surface étant lisse, le contrôle en coupe loin de table est vraiment plus qu’aléatoire.
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Mercredi 28 Décembre 2005 12:48

Bonjour,
je me suis attaché à mon Destroyer depuis 2 ans déjà et je confirme toutes les impressions du dessus : contrôle super en déf longue, mais je me sens un peu plus gêné à la table : il est assez "élastique" et la balle a tendance à rebondir plutôt qu'à "être tendue" sur balle molle. Cela nécessite d'être actif sur de telles balles et de bien jouer placement.
Il est possible de remettre sans problèmes tops sur tops, que c'en est un régal!

A la table toujours, j'ai remarqué que le placement était plus dur à effectuer qu'avec des picots plus "durs", de type grass SM ou Feint OX, mais la contrepartie est que l'on obtient plus de coupe sur défenses coupées qu'avec ce genre de revêtements.

Tout est question de compromis avec tous les picots. Cela dépend de ce que l'on veut en obtenir, de son picot.
Le reste est une question de pratique et de tactique... Et je crois que je stagne depuis 2 saisons par manque de pratique. Sinon, je le conseille à tous ceux qui veulent évoluer positivement dans le jeu de défense, plutôt que de commencer par des modèles exotiques ou "ésotériques" qui vous vendent la lune et qui sont tellement durs à maitrîser que cela peut dégoûter du picot.
Alors vive le Destroyer!

PS : je le conseille avec un bois pas trop mou en dessous, entre def+ et All pour pouvoir donner plus de coupe et bien contrôler la trajectoire.
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Vendredi 01 Juillet 2005 18:20

ma petite contribution : le Topspin, dans sa version normale et C, qui ont une durée de vie géniale!!! Ce ne sont pas des revêtements collants type Friendship, mais plus qu'un Tackiness. Et en plus le Topspin C est vraiment extra pour la Défense : pas trop lent du à un caractère collant, met boucoup de spin en coupe et permet de contre attaquer. Mousse aussi dure qu'un Vari Spin je pense.
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Vendredi 01 Juillet 2005 18:11

Salut à tous,
Pour mon retour, je lance un sujet assez partisan et très égoïste puisque je cherche à avoir les avis de tous ceux qui se servent du Destroyer (malgré le peu de bruit qu'on en fait).

Depuis que je joue avec le cette plaque, je cartonne en match (plus de 80% de victoires sur 65 matchs, mon équipe monte en PR et finit première de sa poule en Championnat de Paris pour monter en DH ) et je me fais super plaisir. Quel contrôle en défense coupé et quelle sauce dans les retours ! Mieux que tous les picots rugueux que j'ai utilisés auparavant (toujours en OX) par les possibilités qu'il m'apporte, surtout en contrôle (moins de fautes directes) et en possibilités de placements.

Pour ceux qui voudront bien répondre, je voulais donc savoir dans quelle version vous le préférez, et surtout pouvez-vous me dire quels sont vos petits coups "bidouillés" avec pour varier la coupe et surprendre l'adversaire, et si vous arrivez à bien bloquer ou attaquer avec.

PS : Ces victoires vont de paire avec mon changement de bois et de backside :
- Stiga Defensive wood : quelle patate en attaque et contrôle toujours OK en défense (je trouve qu'il a plus de posssibilités que le Matsushita pro en attaque, avec le même contrôle, bien que je regrette son gros manche court surtout pour tourner).
- et Joola Topspin C en 1.8mm et collé qui me permet à la fois de bien défendre en coupé et de rebalancer des mines à la table, bref, polyvalent pour la défense, bien adhérent et un super contrôle (bien que l'on coupe un peu moins bien que la version 1.5 mm dans le petit jeu, mais c'est normal). Vraiment le meilleur backside que j'ai utilisé jusqu'à présent.

Je fais donc de la super pub pour ce picotpour tous ceux qui aiment les picots rugueux. En plus, il est très abordable (18 € je crois). Quant au Topspin C, pour ceux qui cherchent encore une bonne plaque de défense avec des possibilités d'attaque, je ne lui trouve pas de défaut.

A+
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Lundi 27 Décembre 2004 17:09

Coucou me revoilou!
Et bien j'ai laissé tomber l'expérience du double picot : trop contraignante pour mon petit jeu. C'est plus moi qui faisait les fautes que mon adversaire. Juste une petite consolation qui m'a été livrée par un jeune cadet classé 70: "on comprend vraiment rien à ton jeu, c'est trop bizarre". Il faut dire que j'avais été à deux doigt de perdre hum hum.
Ce type de jeu implique que l'on soit très régulier d'une part, que l'on sache extrêmement bien placer du picot et alterner le rythme de deuzio, puis au final d'avoir un super jeu de jambe pour jouer en pivot... et bien allumer du soft.
= jeu super précis+t super physique.

Un domaine où les 25 se défoulent bien généralement. Pas encore mon truc hé hé.

PS: Salut MLR, la pêche?
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Mercredi 06 Octobre 2004 18:41

Pour la défense, allez, tous en coeur.... l'important, c'est le contrôôôôle l'important...

Côté bois et côté plaque, toujours privilégier le meilleur compromis pour son style de jeu: on privilégie soit le contrôle ou la vitesse, soit les variations d'effets ou la frappe sèche.
Je suis revenu à mon bon vieux Matsushita depuis peu car je me suis rendu compte que je provoquais trop de fautes directes avec un bois, certes controlant bien, mais trop rapide pour moi et mon style fait de défense classique et d'attente de la faute adverse (BTY Defense Alpha).

Avec cele Matsu, je retrouve un méga contrôle et bien qu'étant un bois de déf, il a quand même pas mal de capacité en attaque. Il a ainsi un EXCELLENT compromis defense -attaque privilégiant le contrôle. Dans ce cas là, c'est les attaques surprises et les contre-pied qu'il faut privilégier (suite à faute adverse provoquée... disons, par un picot long), et surtout pas les contre-tops sur contre-top car là n'est pas le rôle de ce bois ni de la stratégie de la défense en géneral qui est plus de ralentir le jeu.

Je réitère ici le principe du contrôle qui est primordial pour la défense en insistant encore sur le choix de l'épaisseur : plus elle monte, moins on a de contrôle dans les placements et on n'y gagne pas plus en coupe, voire le contraire!
J'estime que la limite de 1.5 mm ne doit pas être dépassée si l'on ne veut pas être pénalisé soit même par son propre matériel, à moins de vraiment, mais alors vraiment bien travailler ses coupes à l'entraînement avec des épaisseurs plus grandes, mais là, faut être sacrément pro car à la moindre erreurs de coupe et c'est la patate assurée derrière.

Côté dureté de mousse ou pas, c'est selon les goûts et les techniques, mais les résultats peuvent être semblables en coupe, c'est une question de geste. Une vérité à ne pas oublier non plus sur le caoutchouc lors du choix de la plaque : plus il sera souple (ex Tackiness Chop), meilleur sera la coupe, plus il sera dur, plus forte sera la frappe sèche, au détriment de la coupe.

Un revêtement à ne pas oublier tant pour la coupe que l'attaque, avec un super contrôle maintenant que je le redécouvre sur mon Matsuchita: le Topspin C de Joola: un véritable régal! JE redécouvre complétement ma raquette avec!
On est précis en coupe et en défense, et on a envi de tenter plein de choses en attaque tant l'assurance qu'il procure dans le jeu est grande (je dis cela après avoir essayé Tackiness D 2mm, Tackiness C en 1.7mm; Coppa Tagora en 1.8 mm, PF4-1 en 1.5 et 2.0mm, 729 en 1.8 mm, Super Defense en 0.5 mm, Slice 40 en 1.2mm).
Là, je me fais réellement plaisir et je diminue grandement mon taux de fautes directes...

Le Topspin C en 1.5 mm est réellement à essayer pour ceux qui veulent aussi attaquer !!!
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Mercredi 06 Octobre 2004 12:37

Cat, fô dormir la nuit pour aller au boulot en pleine forme...!
A noter aussi que le bois lui même peut être générateur de bruit MONSTRE. Mon Butterfly Defense Alpha avec des plaques de 1 mm réveille tout le monde. (Ca doit être sa grande surface qui fait caisse de résonnance, bois tendre)
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !

Mercredi 29 Septembre 2004 10:50

Bonjour,
Voici la traduction d’un mail que j’ai reçu de Lars Borg de Japsko

« Invitation à une journée de cours sur le jeu avec picots longs. Lieu : Långemåla (Suède) le 23/10 de 9h30 à 17h30. Entraîneurs : Hans Thalin et Lars Borg. Participation incluant le déjeuner et 2 cafés : environ 12 euros. Nombre de participants limité à 20.

Contenu de la journée :
1/ Les différents type de revêtements à picots et leurs particularités,
2/ Les différents styles de jeu avec picots,
3/ Les styles de joueurs et leurs choix de jeu,
4/ Entraînement à différents style de jeu et exercices,
5/ Possibilité d’essayer différentes plaques, dont les dernières nouveautés de la rentrée comme le 755 Faster, le Dr Neubauer Scalpel, les Hallmark Super Special et Super Special Extra.
6/ Etude de cas avec analyse détaillée de 2 à 4 joueurs sur le style de jeu qui leur est adapté.

Les cours sont destinés à la fois aux joueurs et aux entraîneurs.
Possibilités de logement sur place avec cuisine (8 euros).
Inscription auprès de Lars Borg. Tel 0846/20082 tt@japsko.com »

Vu le prix et les prestations, Lars est vraiment un passionné ! Je dois dire que c’est une initiative que je souhaiterais bien voir se développer chez nous, pourquoi pas par la Fédé ? or il semble que « la méthode française » ne privilégie pas vraiment le style de jeu tourné vers les picots...

Je signale que la Suède est un pays dont l’entraînement en club est vraiment tourné vers la polyvalence. On y apprend à vraiment tout faire, rien n’est stéréotypé, on y apprend la défense comme l’attaque et il n’est pas rare de voir beaucoup de picots dans les clubs, dont pas mal de jeunes avec l’entraînement adapté.
L'importaaant... c'est le contrôôôle, l'important !
166 messages

Vous êtes ici : Accueil > Forums > Messages de Je_ne_fraude

Résolu