Vous êtes ici : Accueil > Forums > Messages de reguman

Messages de reguman - Page 4

Dimanche 17 Mai 2015 23:09

Citation de Statixix :
Pour ma part, lorsque j'ai eu l'occasion de jouer contre des jeunes à fort potentiel (avec beaucoup d'heures d'entraînement par semaine), je constate que le schéma de jeu est le suivant ; d'abord top rotation puis top frappé. Le top rotation à quand même une importance plus importante car c'est la plupart du temps le premier qu'on réalise dans un échange et il suffit parfois pour faire le point. Alors que le top frappé correspond plus à un coup d'enchaînement. Après ce que font les petits chinois...
Pour ma part, je fais parti de ces joueurs qui font du top rotation mais qui ont des difficultés avec le top frappé.


Ce n'est pas l'ordre d’exécution des deux coup au cours d'un échange dont il est question mais de l'ordre de l'apprentissage gestuelle. Mais ils est vrai qu'il est traditionnellement encré dans toutes les têtes qu'il faut d'abord faire un top rotation et ensuite une frappe ou un top frappé.

Ceci dit il est tout à fait possible de faire un top frappé un peu plus en rotation (60% rotation - 40% frappe) sur la première suivi d'un autre un top frappé un peu plus en frappe (40% rotation - 60% frappe) sur la seconde.
Message modifié 3 fois, dernière modification Lundi 18 Mai 2015 00:13 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Dimanche 17 Mai 2015 22:59

Message modifié 2 fois, dernière modification Dimanche 17 Mai 2015 23:02 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Dimanche 17 Mai 2015 22:41

Citation de violoniste18 :
Pour moi, ce livre comble un grand vide car auparavant il n'y avait RIEN dans ce domaine de la tactique et stratégie au ping !


1) Yves Régnier, 2) Dominique Bodin, 3) Carole Sève, 4) Philippe Molodzoff, ça te parle ?

1) Toutes les tactiques et les stratégies en Tennis de Table.
2) Tactique et stratégie en Tennis de Table.
3) Entraînement et compétition.
4) Le Tennis de Table... ...en tête

Ce sont mes petites bibles
Message modifié 4 fois, dernière modification Dimanche 17 Mai 2015 22:47 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Dimanche 17 Mai 2015 20:57

J'ai pu observer que les entraîneurs passaient beaucoup de temps sur le top rotation et finalement très peu sur le top frappé. Comme si c'était une évidence et que le joueur trouverait facilement comment faire par lui-même. Ce que je constate, c'est que beaucoup de joueurs n'ont que le top rotation dans leur représentation mentale et ils ne savent pas toper autrement que en rotation croyant que c'est uniquement ça le top. Or, savoir mettre un peu frappe dans son top c'est comme mettre un peu d'eau dans son vin. Connaître les nuances d'angle de raquette correspondant aux nuances de frappe et de rotation permet de remettre un plus grand nombre de balles sur la table.

@petit pongiste55

C'est effectivement la technique traditionnelle. Demander le plus difficile d'abord. Beaucoup de prof de collège et lycée sont fan de cette méthode, ça passe ou ça casse. Mais il y a aussi un proverbe qui dit que celui qui déplace la montagne, c'est aussi celui qui commence par retirer les petites pierres.

Le soucis avec la méthode scolaire Française, c'est que le taux d'échec est élevé. On met les jeunes face à mur (ça fait 30 ans qu'on le dit) C'est sur, certains vont se le prendre. Pour faire de la sélection, c'est pas mal mais si on veut que tout le monde réussisse, il faut procéder autrement.

C'est plus facile pour un jeune d'aller de petites réussites en petites réussites que de se prendre tout de suite le mur dans la gueule pour finalement retourner à la case départ. Au niveau de la confiance en soi, c'est plus du tout pareil.
Message modifié 3 fois, dernière modification Dimanche 17 Mai 2015 21:30 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Dimanche 17 Mai 2015 20:27

Je reformule la question : est-ce que l'apprentissage du top frappé en priorité peut nuire à l'apprentissage du top rotation ou bien la méthode n'y est pour rien ça ne dépendrait que de la personne, si elle est douée ou pas (et du coach aussi).
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Dimanche 17 Mai 2015 20:19

Après c'est aussi un question d'heure passer à la table. Celui qui va tous les jours à la salle intègre rapidement les deux familles de tops. Les petits chinois que j'ai vu n'avaient aucun soucis pour passer les balles coupées en top frappé.
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Dimanche 17 Mai 2015 19:54

En effet, c'est un bon argument.

Il y en a d'autres qui ont commencé par le top frappé et qui galère aujourd'hui en top rotation sur les balles coupées ?
Message modifié 2 fois, dernière modification Dimanche 17 Mai 2015 20:11 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Dimanche 17 Mai 2015 19:39

Question :

Dans l'apprentissage des jeunes, quels tops devons-nous aborder en premier, les tops rotations ou les tops frappés ? Et pour quelles raisons ?

Développement de la question :

Vous allez me probablement me dire qu'un jeune commence forcément par le top frappé vu qu'il n'a pas de toucher fin au départ. C'est pas faux, à part quelques surdoués.

Ce que je me demande, c'est si il n'est pas préférable de poursuivre dans la voie top frappé assez longtemps en demandant aux jeunes de mettre toujours un peu plus de sauce dans leurs tops frappés plutôt que de bifurquer directement vers le toucher fin ?

Peut être est-il mieux d'explorer les top rotations pures pour revenir ensuite aux tops frappés ? C'est peut être plus facile dans ce sens que dans l'autre ?

Le gros soucis, c'est de réussir à toper la balle coupée de l'adversaire. Or, au début, la balle n'est pas très coupée chez les jeunes. Avec un peu d'entraînement, ce n'est pas tellement plus difficile de passer une balle coupée avec un top frappé. Si la raquette est bien verticale et que l'avant bras accélère bien vers le haut, il suffira que l'épaule n'avance pas trop rapidement le bras pour que la balle monte un peu et passe le filet.

Dès l'instant où les balles où les balles commencent à être trop coupées pour être remises en top frappé alors c'est à ce moment là qu'on introduit le top rotation pure vers le haut. Mais peut être que ce sera trop tard à ce moment là. Il existe des joueurs qui n’attrapent jamais le toucher fin, même de très bons joueurs. Je pense qu'on peut monter très haut sans avoir besoin de frotter finement la balle.

Chez nous la tradition, c'est de commencer par le top rotation pure mais j'ai eu l'occasion d'observer des petits chinois et ils ne faisaient jamais de top rotation pure. C'était toujours un judicieux mélange de frappe et de rotation. Par quoi ont-ils commencé ? Je l'ignore.
Message modifié 1 fois, dernière modification Dimanche 17 Mai 2015 21:28 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Dimanche 17 Mai 2015 19:39

La définition universelle : Celle que Boris Cyrulnik a donné.

"La résilience est la reprise d'un développement après un fracas , psychique ou social"

et le sport est un formidable tuteur de résilience. Les exemples de personnes qui ont retrouvé la joie de vivre se trouvent aussi bien parmi les champions que nos amis ou voisins.

Il y a ce gars amputé des quatre membres à cause d'une électrocution et qui a réussi à relier les continents à la nage.
Message modifié 8 fois, dernière modification Dimanche 17 Mai 2015 20:21 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Dimanche 17 Mai 2015 17:54

La confiance en soi. (suite)

Une carence de confiance en soi ne s'améliore pas comme on peut améliorer un muscle ou comme on fait du calcul mental. C'est dommage mais c'est comme ça. Alors qu'il suffit de répéter rapidement un top CD pour le faire aller de plus en plus vite, il est nous est impossible de répéter aussi facilement "de la confiance en soi". Je crois pas (et je ne suis pas le seul) qu'il existe des exercices faciles à mettre en oeuvre susceptibles remanier la confiance en soi en profondeur. Ceux qui le prétendent sont probablement des charlatans.

L'évolution de notre confiance en soi ne dépend pas que de nous. Elle dépend de notre éducation comme je l'ai dit dans mon message précédent mais pas seulement. A chacun sa trajectoire avec ses propres traumatismes. L'exercice le plus important est d'affronter la vie tout simplement. Le fait d'être confronté à la dure réalité, le fait de survivre aux épreuves, d'avoir des responsabilités, sans oublier l'amour, tout cela peut vous aider, et vous aide déjà, à gagner vos matchs.

Je suis désolé, il n'y a pas de recette magique ou d'exercice pratique à répéter avant un match pour améliorer de manière significative la confiance en soi. Le yoga, l'imagerie mentale et les autres procédés ont un effet mais il est relativement limité et ne il ne peut pas réparer une réelle carence de confiance en soi. En effet, seul un processus de résilience peut redonner de la confiance en soi de manière durable.
Message modifié 3 fois, dernière modification Dimanche 17 Mai 2015 18:21 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Mercredi 13 Mai 2015 23:37

Je vous livre un passage du livre que je suis en train de lire sur le sujet :

Dès le début de notre aventure psychique, l'obéissance constitue une négociation affective dont nous tirons un grand bénéfice puisque c'est grace à cette transaction que nous prenons confiance en nous. " Je t'obéis pour rester près de toi , parce que ton affectivité me donne confiance en moi" pourrait dire l'enfant sécure. Un enfant désobéissant part en tout sens, ne se construit pas une trajectoire existentielle et calcule mal les risques, ce qui augmente sa probabilité d'échec et d'accidents. Un enfant soumis ne prend pas, lui non plus, une direction qui lui convient puisqu'il attend que l'Autre décide à sa place et lui impose sa Loi. Seule l'obéissance permet de résoudre ce paradoxe de la condition humaine : J'ai besoin d'un autre pour devenir moi même. Je ne peux m'éloigner qu'à partir d'un camp de base. Je ne peux devenir autonome que si, d'abord, j'ai incorporé les désirs de ma figure d'attachement. La dépendance sécurisante imprègne dans l'enfant le sentiment qu'il est capable d'agir sur le monde et de maîtriser les situations inattendues. "ça ne dépend que de moi" dit l'enfant devenu indépendant parce qu'il a d'abord dépendu des autres.

Boris Cyrulnik
Message modifié 2 fois, dernière modification Jeudi 14 Mai 2015 22:06 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Mercredi 13 Mai 2015 23:13

La confiance en soi est une question de base de sécurité. Des parents affectueux peuvent donner une bonne base de sécurité à leur enfant ce qui lui permet être en confiance dans les situations hostiles. Des parents qui n'ont pas confiance en eux ou qui ont été traumatisé peuvent transmettre à leur enfant cette insécurité. Ce manque de confiance en soi peut être réparé une fois adulte par une relation amoureuse sécure.

voilà tu sais tout....

.... de l'essentiel
Message modifié 2 fois, dernière modification Jeudi 14 Mai 2015 22:06 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Samedi 28 Mars 2015 12:26

D'un certain point de vu, oui ! Les défenseurs vont disparaître mais les attaquants aussi ! Les défenseurs tel que nous les concevions autrefois. Force est de constater que les frontières entre les styles de jeu sont de plus en plus floues. Les cloisons disparaissent. On parle d'attaquant avec une philosophie de défenseur et de défenseur avec une philosophie d'attaquant. Avec un Joo See Hyuk qui attaque à tout bout chant et un Ouaiche qui aligne quelques fois trois défenses de suite en match. On se demande qui est qui ? A quoi vont ressembler les systèmes de jeu de demain ? Sur quels critères doit on fonder les catégories ? ou même, doit on faire des catégories ? Peut on encore parler de système de jeu ? Ne devrait on pas parler de philosophie de jeu ?
Message modifié 3 fois, dernière modification Samedi 28 Mars 2015 12:33 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Samedi 28 Mars 2015 11:19

La question posée par Popette peut être traitée en au moins deux points. Dans le premier point, il s'agit de trouver le contenu technique nécessaire pour passer de 14 à 18. Ce point aurait été plus pertinent dans le cadre de l'éducation national.

Exemple :

Selon les programmes de l'éducation national, l'élève qui entre en 6e doit savoir lire et écrire.


Étant donné qu'il existe plusieurs façons pour un pongiste de monter 18, une seule et même fiche signalétique du 18 ne saurait correspondre à tout le monde étant donné la diversité des jeux et la diversité des qualités humaines.

Exemple :

Un joueur peut être 18 grâce à un bon esprit tactique, et en même temps, posséder quelques lacunes gestuelles dans son jeu. De même, on peut trouver des joueurs avec un ou deux coups au-dessus de leur niveau et n'être que 18 parce qu'ils choisissent très mal leur placement de balle. D'autres peuvent avoir tout ce qu'il faut à l'entraînement pour passer 18 et perdre leurs moyens en match, etc.


Rechercher tout ce qu'il faut pour passer de 14 à 18 est un très bon travail. Ce travail peut servir de ligne de mir ou de référentiel. Cela peut aussi aboutir à la création d'une méthode (pourquoi pas ?). Un peu comme la méthode Française. Le joueur qui est raquette d'or doit savoir contre-toper, etc. C'est la première étape, mais ensuite, il faut individualiser. D'où l'importance de se connaître et de connaître quelqu'un qui vous connaisse pour avoir un regard extérieur.

Exemple :

Pour toi, il faut vraiment que tu fasses un effort au niveau des jambes sinon tu ne passeras jamais 18. A un autre, on pourra lui dire : Toi, tu devras sérieusement travailler tes remises de services autrement tu te feras toujours allumer. Toi, tu manques de confiance en toi, etc.


Chaque personne bloque à un endroit (ou plusieurs) qui peuvent être : technique, matériel et humain. Les individus qui veulent passer de 14 à 18 devront forcément commencer par un diagnostique complet sur les trois plans. Tout d'abord, qu'est ce qu'il me manque pour passer 18, sur le plan technique ? (volume, fréquence, partenaire, exo). De là, découlera un plan de travail théorique mais spécifique. Voilà pour le plan technique. Est-il réalisable ? Ensuite, comme cela a été bien souligné par Pierread, ça peut bloquer sur le plan matériel et humain. Certains ne sont pas disposés à fournir l'effort qu'il faut et d'autres ne peuvent tout simplement pas pour x raisons. L'objet de ce sujet n'est pas (je pense) d'établir la liste complète des raisons matérielles, familiales, sociales et médicales qui empêchent les joueurs de passer de 14 à 18, nous laisserons donc ce travail aux principaux intéressés qui devront se poser les questions suivantes :

Avant de se lancer dans une aventure, un challenge, il est nécessaire de prendre quelques précautions. J'en profite pour citer Léonard de Vinci : « Fuis l'étude qui donne naissance à une œuvre appelée à mourir en même temps que son ouvrier. » (Je crois qu'il pensait au delta plan). D'abord les questions sur plan matériel : Le jeu en vaut il la chandelle ? Qu'est ce que ce sacrifice implique ? Est-ce que la débauche d'énergie sera justifiée ? Qu'est ce que je risque ? Puis les questions sur le plan humain : Ais-je les qualités qu'il faut ? Suis-je capable de trouver en moi les ressources indispensables pour y arriver ?

Le second point propose de faire l'étude des ressorts psychologiques nécessaires à une entreprise de ce type. Quelles sont les ressources internes minimales pour réussir ce type de challenge ? La question s’avère difficile, car souvent, on réalise ce dont on avait besoin une fois l’œuvre accomplie. Une chose est certaine, plus les conditions matérielles sont compliquées plus l'individu devra faire preuve de ressources internes exceptionnelles pour y arriver.

Ce sont, à mon avis, les mêmes ressources que celles qui permettent à un individu d'entrer en résilience. Souvent le processus de résilience s'accompagne d'une réussite sociale (Écrire un livre, tourner un film, réaliser des œuvres d'art) Et pourquoi pas passer de 14 à 18 ?
Message modifié 3 fois, dernière modification Samedi 28 Mars 2015 11:50 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Mercredi 25 Mars 2015 14:43

Après si tu veux plus d'info on peut faire un autre sujet ou en parler en MP

Juste une petite précision :

Pour progresser dans un apprentissage, il faut d'abord passer d'un position à une autre. C'est à dire passer de l'état de celui qui n'apprend pas à celui qui apprend, c'est à dire passer de la "position adulte" à la "position enfant". A partir de là, on peut "progresser" dans le sens conventionnel du mot. Ce n'est pas de ma faute à moi, si les psy appellent ce changement de position "une régression" qui n'a rien à voir avec la régression ou la progression lors un apprentissage. (ajout : Et cela n'a rien à voir non plus avec une régression de type pathologique)

Les mots se ressemblent mais n'ont pas la même signification. C'est souvent le cas en psychologie. Sans traducteur on est vite perdu.
Message modifié 4 fois, dernière modification Mercredi 25 Mars 2015 15:15 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Mercredi 25 Mars 2015 14:41

Citation de nicopong1 :
Je ne cherche pas la bagarre mais tu fais beaucoup d'amalgames (et j'y peux rien ça m'agace), tu ne le fais sans doute pas exprès et je ne t'en veux pas, mais à chaque fois on a l'impression que tu veux dire un truc profond mais non, en fait. J'invente pas, tu dis tout et son contraire, par exemple là dernièrement tu dis "il fait volontairement une regression et à la fin tu précise que le mécanisme est inconscient" Alors faut savoir, c'est volontaire ou bien ça l'est pas? La regression telle que la définit la psychologie clinique n'est sans doute pas la même que la tienne...
Après c'est toi qui interprête l'apprentissage comme une regression... On peut très bien y voir une certaine analogie avec de la regression mais ça n'en est pas.


j'ai déjà répondu à ça un peu plus haut.

C'est vrai que je m'exprime vraiment mal et ça peut donner des illusions d'amalgames et je m'en excuse et quand on parle de sujet complexe il est important d'être précis et rigoureux. Heureusement que je peux compter sur vous pour me pousser à m'améliorer.
Message modifié 2 fois, dernière modification Mercredi 25 Mars 2015 14:51 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Mercredi 25 Mars 2015 14:37

Ce serait bien de revenir sur le sujet de popette ?

Plutôt que de me chercher des poux ?
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Mercredi 25 Mars 2015 14:30

oui c'est l'homme le plus controversé de notre époque. Des scientifiques au gourous en passant par les jaloux tout le monde veut sa peau. Un homme qui suscite autant de réactions a bien dû réveiller un dragon qui dort.
Message modifié 4 fois, dernière modification Samedi 28 Mars 2015 15:29 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Mercredi 25 Mars 2015 14:11

d'autres remarques ?

A part que je traite un point par message ? Ce n'est pas interdit j'espère ?
Message modifié 1 fois, dernière modification Mercredi 25 Mars 2015 14:25 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Mercredi 25 Mars 2015 14:09

Combien de guéri ? combien de personnes Freud a guéri ? Alors on s'en tape que ce soit pas prouvé scientifiquement du moment il sauve des vies. non ?
Message modifié 1 fois, dernière modification Mercredi 25 Mars 2015 14:12 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter
1262 messages

Vous êtes ici : Accueil > Forums > Messages de reguman

Résolu