Impact de la contrainte du milieu sur la formation du pongiste. - Page 3

Lundi 15 Septembre 2014 17:57

Citation de endaxi :
J'ajoute, pour terminer, que la règle du jeu dans un débat démocratique c'est la contradiction, voire la contestation.


Pour commencer, contredire et contester est une excellente idée. D'ailleurs, c'est comme cela que l'humanité progresse. Tout penseur conteste, tout philosophe conteste, tout scientifique conteste, tout politique conteste. Oui, mais dans quel but ? N'y a t il pas un gouffre, n'est-ce pas, entre contester pour le bien de l'humanité et contester pour prendre le pouvoir ?

Souvent, quand on s'oppose à quelqu'un avec plus ou moins de force (la force des mots ou la force des arguments), l'autre se braque et son esprit se ferme. Il devient plus étanche qu'une huître. Comme le dit le proverbe "On ne peut pas donner à boire à un âne qui n'a pas soif"

On pourrait croire, qu'il suffirait, pour ouvrir, d'avoir le couteau adéquate comme pour l'huître ? Les arguments , la raison , la psychanalyse , les religions , pourraient-ils être des couteaux magiques susceptibles de commander l'ouverture de l'esprit de l'homme ? Ceux qui le pensent se trompent gravement. Comme l'avait bien compris Socrate. On ne peut pas accoucher à la place de la femme enceinte mais on peut favoriser son accouchement. Le seul outil qui puisse vous ouvrir votre esprit c'est vous-même.

Encore faut-il en ressentir le besoin. Parfois, la venue d'un problème (principe de réalité) peut déclencher le besoin. Alors, dans ce cas, comme Socrate, il faut accompagner et guider celui qui ne demande qu'à s'ouvrir.

Si les deux interlocuteurs ne cherche pas à prendre le pas l'un sur l'autre (mettre son ego en avant) alors la discussion ne sera pas stérile.

On peut décider de venir dans un forum dans un esprit de partage ou décider de venir pour prendre le pouvoir (concrètement cela se traduit par "avoir raison" ou dans le cas contraire, envoyer chier l'autre).

Citation de endaxi :
Sur ce, croyez que je suis navré de vous empêcher de philosopher en rond.


Je ne demande qu'à ouvrir les yeux, montre moi ce qui tourne en rond dans mon raisonnement (car ce que je fais, n'est pas de la philosophie) et je t'en serais infiniment reconnaissant.
Message modifié 4 fois, dernière modification Lundi 15 Septembre 2014 19:40 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Mardi 16 Septembre 2014 10:01

Citation de reguman :
Est-ce que certains d'entre vous ont eu un déclic en jouant dans une salle un peu particulière ?


Moi j'ai eu un petit déclic dimanche dernier, lors d'un tournoi dans une salle omni-sport très lente.
Blessé aux deux tendons d'Achille, j'ai été premier dans ma série ...et dans la série supérieure à mon classement ! Émoticône Je ne comprenais pas pourquoi mais j'avais un taux de réussite de 98% en attaque... sans blagues, dans mes sept derniers sets en demi-finale et en finale j'ai raté une attaque en coup droit, par flemme.
Pourtant je n'ai jamais été un grand attaquant, c'est surement la salle qui m'a permis de réaliser cet exploit, j'avais l'impression que les balles qui m'étaient proposées n'avaient quasi rien dedans, je frappais dessus comme un malade.
Hier à l'entrainement dans ma salle TRES rapide et bien... il y avait beaucoup plus de déchets par contre mais en tout cas, ce tournoi m'a surmotivé pour devenir un joueur très offensif Content
C'est triste d'avoir un coup droit, un revers et de ne faire que des tranches :D

Mardi 16 Septembre 2014 11:58

A l'inverse on s'entraîne dans une salle très dure et rapide et du coup quasiment tous les attaquants du club (soit 95%) ont des problèmes de timing dans les salles "lentes"... Résultat on a un taux de réussite indécent à domicile et on fait peur à de belles équipes mais à l'extérieur tout se gâte...

Mardi 16 Septembre 2014 13:03

Citation de Kryzou :
Citation de reguman :
Est-ce que certains d'entre vous ont eu un déclic en jouant dans une salle un peu particulière ?


Moi j'ai eu un petit déclic dimanche dernier, lors d'un tournoi dans une salle omni-sport très lente.
Blessé aux deux tendons d'Achille, j'ai été premier dans ma série ...et dans la série supérieure à mon classement ! Émoticône Je ne comprenais pas pourquoi mais j'avais un taux de réussite de 98% en attaque... sans blagues, dans mes sept derniers sets en demi-finale et en finale j'ai raté une attaque en coup droit, par flemme.
Pourtant je n'ai jamais été un grand attaquant, c'est surement la salle qui m'a permis de réaliser cet exploit, j'avais l'impression que les balles qui m'étaient proposées n'avaient quasi rien dedans, je frappais dessus comme un malade.
Hier à l'entrainement dans ma salle TRES rapide et bien... il y avait beaucoup plus de déchets par contre mais en tout cas, ce tournoi m'a surmotivé pour devenir un joueur très offensif Content

C'est peut être davantage ta blessure que la salle qui t'a fait jouer différemment, quand on se remet d'une blessure, le corps se rappelle encore de la blessure et on adopte inconsciemment d'autres stratégies pour protéger la blessure et ça peut permettre parfois de mieux réussir certains coups que d'habitude.

Mardi 16 Septembre 2014 15:05

Citation de nicopong1 :
Citation de Kryzou :
Citation de reguman :
Est-ce que certains d'entre vous ont eu un déclic en jouant dans une salle un peu particulière ?


Moi j'ai eu un petit déclic dimanche dernier, lors d'un tournoi dans une salle omni-sport très lente.
Blessé aux deux tendons d'Achille, j'ai été premier dans ma série ...et dans la série supérieure à mon classement ! Émoticône Je ne comprenais pas pourquoi mais j'avais un taux de réussite de 98% en attaque... sans blagues, dans mes sept derniers sets en demi-finale et en finale j'ai raté une attaque en coup droit, par flemme.
Pourtant je n'ai jamais été un grand attaquant, c'est surement la salle qui m'a permis de réaliser cet exploit, j'avais l'impression que les balles qui m'étaient proposées n'avaient quasi rien dedans, je frappais dessus comme un malade.
Hier à l'entrainement dans ma salle TRES rapide et bien... il y avait beaucoup plus de déchets par contre mais en tout cas, ce tournoi m'a surmotivé pour devenir un joueur très offensif Content

C'est peut être davantage ta blessure que la salle qui t'a fait jouer différemment, quand on se remet d'une blessure, le corps se rappelle encore de la blessure et on adopte inconsciemment d'autres stratégies pour protéger la blessure et ça peut permettre parfois de mieux réussir certains coups que d'habitude.


J'ai également pensé à ça, d'habitude j'ai tendance à être TROP mobile Pleurer
C'est triste d'avoir un coup droit, un revers et de ne faire que des tranches :D

Mercredi 17 Septembre 2014 00:03

Citation de Janvio :
A l'inverse on s'entraîne dans une salle très dure et rapide et du coup quasiment tous les attaquants du club (soit 95%) ont des problèmes de timing dans les salles "lentes"... Résultat on a un taux de réussite indécent à domicile et on fait peur à de belles équipes mais à l'extérieur tout se gâte...


C'est quoi ce que tu appelle salle "lente", "dure" et rapide" ?
Un jour, les picots longs domineront le monde !!!

Mercredi 17 Septembre 2014 09:44

Notre salle a un sol en béton brut, avec des tables à armatures métalliques, les rebonds sont vraiment différents des sols caoutchouc style terraflex etc.

Mercredi 17 Septembre 2014 13:34

La formation du pongiste doit-elle se faire dans des conditions de jeux très variées afin de développer la faculté d’adaptation ou au contraire doit on faire jouer le jeune joueur dans les conditions idéales (proche des championnats du monde) dès le début de la formation ?
Message modifié 8 fois, dernière modification Vendredi 19 Septembre 2014 14:18 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Mercredi 17 Septembre 2014 13:54

powerslave, d'accord pour le doute des sceptiques, mais pas trop car ça peut vite devenir, comme dit Kant," une maladie de l'esprit", maladie d'ailleurs très grave pour les pongistes qui ont besoin de mouvement, de dynamisme et de spontanéité! Ici donc je suis plutôt un antisceptique.
reguman, quitte ta toge, descend de ton estrade et je n'aurai pas besoin de dessiller tes yeux.
Voilà, je suis un "enragé"... je vous laisse à vos interrogations infinies.

Mercredi 17 Septembre 2014 14:17

Citation de endaxi :
powerslave, d'accord pour le doute des sceptiques, mais pas trop car ça peut vite devenir, comme dit Kant," une maladie de l'esprit", maladie d'ailleurs très grave pour les pongistes qui ont besoin de mouvement, de dynamisme et de spontanéité! Ici donc je suis plutôt un antisceptique.
reguman, quitte ta toge, descend de ton estrade et je n'aurai pas besoin de dessiller tes yeux.
Voilà, je suis un "enragé"... je vous laisse à vos interrogations infinies.


Qui est le plus aveugle ? Celui qui aime apprendre et qui favorise le dialogue ? ou celui qui donne des ordres et qui envoie chier ?
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Jeudi 18 Septembre 2014 18:29

Tes oreilles ont des murs, reguman, tu ne m'entends pas vraiment. Et quand tu enlèves ta cravate tu dis des gros mots. Alors salut, je suis beau joueur, je te laisse le fin mot de la fin.

Jeudi 18 Septembre 2014 21:11

Citation de endaxi :
Tes oreilles ont des murs, reguman, tu ne m'entends pas vraiment. Et quand tu enlèves ta cravate tu dis des gros mots. Alors salut, je suis beau joueur, je te laisse le fin mot de la fin.


Oui, c'est vrai, je n'entends pas toujours les conseils ou les vérités qu'on me donne. D'ailleurs, c'est inéluctablement le cas de tout le monde à un niveau plus ou moins conscient, sur un sujet ou un autre. Nous sommes tous plus ou moins atteint de cécité psychique, en particulier quand il s'agit de nous-même.

Un regard extérieur peut voir facilement ce qu'il nous est impossible de voir par nous-même. C'est toujours un peu magique de se voir jouer en vidéo. On peut dire sans risque que c'est grâce à l'Autre qu'on se découvre soi-même.

Après, on aime ou on aime pas. Je me demande ce que l'Autre a dû révélé à Sartre pour qu'il sorte sa phrase : « L'enfer, c'est les autres ». Il n'a pas eu la chance de tomber sur un Autre qui lui renvoie une image positive de lui-même.

C'est pourquoi l'amour est si important. C'est le seul miroir, capable de nous révéler à nous-même. Le regard aimant de notre mère que l'on reçoit depuis la naissance sera le point de départ de notre quête intérieur.

On aurait tord de penser que la communication est uniquement constitué de mots, même à distance. Chaque phrase que l'on écrit révèle un peu de notre relation avec nous-même et les autres. Il peut y avoir des messages d'amour et des messages de haine. Certains cherchent le rapport de force et d'autres la compréhension.

Quand quelqu'un vous envoie un message de haine dans le but de vous révélez quelques chose sur vous-même, soit c'est un menteur, soit il n'a rien compris aux principes de la communication. Quand on me parle agréablement, j'écoute (je n'ai pas dit que je comprenais forcément mais je suis de bonne volonté, ceux qui me connaissent peuvent en témoigner) quand on m'insulte et qu'on me donne des ordres mes écoutilles se ferment (logique). Et je crois bien que mes 7 milliards de congénères fonctionnent aussi comme ça.

C'est pourquoi une véritable discussion ne peut se faire que dans un climat de bienveillance. Aucune, vraiment, aucune vérité profonde ne peut être révélée à quelqu'un en dehors d'un climat de bienveillance.

Par conséquent, il est très difficile, mais pas impossible, à quelqu'un qui a uniquement été élevé dans le rapport de force, de ne pas systématiquement rechercher le pouvoir, qu'il en soit conscient ou pas.

C'est à dire que toutes discutions n'existent que sous cet angle, à savoir : soit je gagne, soit je perds. Soit j'ai raison, soit j'ai tord. Soit j'ai le dernier mot, soit je ne l'ai pas.

Toutes les personnes qui conçoivent les discussions que sous ce rapport de force, en apprennent bien peu sur eux-mêmes au cours de leur vie.

Ces personnes ne pourront jamais comprendre l'essence même de la philosophie car justement, il n'est pas question d'avoir tord ou raison en philosophie, il est question de progresser. Une question en amène forcément une autre. Créant une sorte de chemin intérieur.

C'est vrai que les personnes qui sont dans tel système de rapport de force doivent avoir l'impression que la philo : c'est forcément tourner en rond. Et c'est logique ! Vu que pour eux, avancer signifie « avoir raison ». Ce n'est que quand ils ont raison, ils ont vraiment l'impression d'avancer, d'aller tout droit.

Question : A quoi ça sert d'avancer tout droit si on ne découvre rien sur soi-même ? Dans la vie, on peut décider d'être un fonceur, tout défoncer sur son passage pour finalement arriver devant la Mort en étant aussi con qu'à la naissance…

…ou on peut essayer de comprendre un maximum de chose sur la vie, les autres et sur soi-même. Dans ce cas, on se sent comme Alice entrant dans le terrier du lapin blanc... je parle bien sur de la plus grande découverte de tous les temps, l'inconscient.

Une des premières choses à faire est de prendre conscience que l'on peut vivre autrement que dans le rapport de force. Cela consiste à mettre son ego de côté. Ce n'est pas facile car l'ego résiste de toutes ses forces.

Quelque part, sous ce texte apparemment innocent, texte qui semble faire preuve de bon sens, de logique, texte qui semble se vouloir bienveillant, se cache, sans doute, l'ego de Réguman qui souhaite ardemment, mettre une raclée verbale à ce Endaxi.

Le nier serait de l'inconscience ou de la malhonnêteté. Je ne vais donc pas le nier et je m'excuse de cela car je sais pertinemment que je devrais plutôt écouter la voix de la raison qui me suggère de ne pas poster ce texte et d'essayer de renouer le dialogue avec Endaxi. Cela dit, cela me semble mal parti.

Tous les pas que j'ai fait m'ont conduit vers cette défaite. La défaite du dialogue et la victoire des egos qui s'entrechoquent. Perdu pour perdu autant mettre le paquet.

Souvenez-vous que j'avais posé la question suivante : Faut-il accepter le combat, ignorer la personne ou le raisonner.

Aussi contradictoire que cela puisse être : Je crois que j'ai fait les trois en même temps.
Message modifié 5 fois, dernière modification Jeudi 18 Septembre 2014 22:15 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Jeudi 18 Septembre 2014 21:22

Émoticône
Le tennis de table? Mon idéal type !

Vendredi 19 Septembre 2014 14:21

Question en rapport avec le sujet :

La formation du pongiste doit-elle se faire dans des conditions de jeux très variées afin de développer la faculté d’adaptation ou au contraire doit on faire jouer le jeune joueur dans des conditions idéales (proche des championnats du monde) dès le début de sa formation ?
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Vendredi 19 Septembre 2014 16:05

Mieux vaut s'adapter à tout, parce que combien arriveront dans les classement mondiaux ? Il y a ça aussi...
Si on pouvait tous êtres champion du monde ça se saurait.
Un jour, les picots longs domineront le monde !!!

Vendredi 19 Septembre 2014 16:24

@ reguman, c'est intéressant tout ce que tu dis, mais je pense que tu es trop dans la maîtrise de tout, aux dépends de la spontanéité, je pense que c'est un peu ce qu'endaxi voulait signifier, agacé, ce qui, inévitablement, biaise la communication.
En quelque sorte tu "cérébralises" trop, je ne sais pas si tu as regardé l’émission sur France 2 sur le cerveau cette semaine, mais il est démontré que ce n'est pas le cerveau qui fabrique les émotions, mais le corps. Tout passe d'abord par le corps et le cerveau analyse ensuite pour donner une réponse. Donc en étant trop centré sur le cerveau, tu risques d'en oublier que c'est le corps qui se mobilise le plus au ping.

@ kryzou, la stabilité des appuis c'est hyper important, tu en as fait l'expérience malgré toi avec ta blessure. Il faut être mobile et stable à la fois, si d'habitude ta mobilité se fait aux dépends de ta stabilité, maintenant tu sais pourquoi tu joues mieux blessé! Émoticône

Vendredi 19 Septembre 2014 19:42

reguman, je me dois de te répondre car je ne t'ai jamais insulté, encore moins haî mais seulement raillé. Pour moi le rapport de force, la recherche du pouvoir rien à foutre... surtout ici qui plus est; défaite, victoire kif-kif . Pour ce qui concerne la citation de Sartre j'espère que tu ne vas pas rester victime et souffrir du jugement sévère que j'ai porté sur toi, sinon en effet endaxi serait l'enfer pour reguman. Si c'était le cas écoute Sartre et brise le cercle d'enfer dans lequel tu vis. Ne dépend pas trop du jugement d'autrui. Je ne suis pas ton bourreau, que diable! La vérité c'est que tu as souvent des remarques pertinentes mais que tu m'irrites parfois quand tu ratiocines sur des sujets à mon avis futiles comme celui-ci.( merci nicopong1)
Voilà et sache que mon pseudo écrit phonétiquement et approximativement signifie "d'accord" en grec moderne.

Vendredi 19 Septembre 2014 23:50

Citation de endaxi :
reguman, je me dois de te répondre car je ne t'ai jamais insulté, encore moins haî mais seulement raillé. Pour moi le rapport de force, la recherche du pouvoir rien à foutre... surtout ici qui plus est; défaite, victoire kif-kif . Pour ce qui concerne la citation de Sartre j'espère que tu ne vas pas rester victime et souffrir du jugement sévère que j'ai porté sur toi, sinon en effet endaxi serait l'enfer pour reguman. Si c'était le cas écoute Sartre et brise le cercle d'enfer dans lequel tu vis. Ne dépend pas trop du jugement d'autrui. Je ne suis pas ton bourreau, que diable! La vérité c'est que tu as souvent des remarques pertinentes mais que tu m'irrites parfois quand tu ratiocines sur des sujets à mon avis futiles comme celui-ci.( merci nicopong1)
Voilà et sache que mon pseudo écrit phonétiquement et approximativement signifie "d'accord" en grec moderne.


Ok, ça marche. pas de problème. Tes remarques sont également pertinentes.
Message modifié 1 fois, dernière modification Vendredi 19 Septembre 2014 23:50 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Vendredi 19 Septembre 2014 23:54

Citation de nicopong1 :
@ reguman,

En quelque sorte tu "cérébralises" trop, je ne sais pas si tu as regardé l’émission sur France 2 sur le cerveau cette semaine, mais il est démontré que ce n'est pas le cerveau qui fabrique les émotions, mais le corps. Tout passe d'abord par le corps et le cerveau analyse ensuite pour donner une réponse. Donc en étant trop centré sur le cerveau, tu risques d'en oublier que c'est le corps qui se mobilise le plus au ping.


Tout à fait, mais ce sujet n'est pas nouveau, il y a 19 ans, j'ai lu le science & vie n°933 (1995) qui traite de ce sujet. Il est écrit que "Einstein pensait avec son corps". A l'instar du génie, il semblerait que nous fassions tous de même...mais nous sommes encore loin d'avoir tout compris sur ce mécanisme.
Message modifié 4 fois, dernière modification Samedi 20 Septembre 2014 12:20 par reguman
Savoir réguler c'est pouvoir s'adapter

Samedi 20 Septembre 2014 12:49

Ah ça c'est sûr que ce n'est pas nouveau, en témoigne l'existence des nombreuses thérapies à médiation corporelles, telles, par exemple, que les différentes méthodes de relaxation. Mais là ce qui semble nouveau c'est le pas franchi par la science pour comprendre ça.
Pour comprendre un peu le mécanisme, j'ai un exemple simple en tête d'une situation observée maintes fois dans mon exercice professionnel, celle des gens qui doivent apprendre à marcher avec des cannes anglaises : si tu cérébralises le truc, tu leur expliques qu'il doivent avancer en même temps le pied gauche et la canne droite et ensuite la canne droite et le pied gauche. Dans 99% des cas, les personnes n'y arrivent pas et se plantent à chaque démarrage, ce qui donne alors une marche "robot". Par contre quand tu leur demandes simplement de marcher avec les cannes, ils parviennent spontanément à avancer canne gauche pied droit et canne droite pied gauche.
Voilà, maintenant si l'on transpose cela au ping, ça peut donner par exemple avec l'apprentissage du topspin par un entraineur qui va expliquer de façon très cérébrale que la raquette doit avoir un contact tangentiel à la balle, avec une inclinaison de 30° vers l'avant, un contact balle raquette situé en haut et légèrement en arrière de la balle, avec un geste qui part du bas vers le haut, en faisant intervenir une antépulsion de l'épaule assurée par le deltoïde antérieur, le grand pectoral, la longue portion du biceps, le sous-scapulaire, une flexion du coude assurée par le brachio radial, le biceps brachial, etc, etc... En intégrant à cela la dimension psychologique Freudienne, ainsi que la dimension philosophique (mais pourquoi la poule a-t-elle topspinné après avoir traversé la route, http://fr.wikipedia.org/wiki/Pourquoi_le_poulet_a-t-il_travers%C3%A9_la_route_%3F)... Au final lorsque le joueur a compris l'explication 3 ans plus tard, il n'arrive toujours pas à faire son topspin correctement, alors que pour certains le geste leur apparaît complètement naturel.
J'ai grossi le truc un peu à l'extrême mais au fond, ce n'est pas un peu ça?
0
0
70 messages

Vous êtes ici : Accueil > Forums > Techniques et tactiques