Vous êtes ici : Accueil > Forums > Général

Filière énergétique

Dimanche 12 Février 2006 09:25

Bonjour à tous !

Devant rédiger un petit commentaire sur notre sport et plus particulièrement sur les filières énergétiques, j'aurai aimé que certain d'entre vous m'éclaire à ce sujet !

Quelle est la filière la plus utilisée ? (anaérobie lactique - anaérobie alactique - aérobie)

Merci à tous pour vos réponses et bon dimanche !

Dimanche 12 Février 2006 11:42

Émoticône

Dimanche 12 Février 2006 12:41

Émoticône

Dimanche 12 Février 2006 12:50

En tennis de table, tu utilises surtout le métabolisme aérobie.
Je ne pense pas que tu utilises le métabolisme anaérobie alactique qui correspond à un effort violent de types sprints ( rythme cardiaque très élevée ce qui n'est pas le cas en tennis de table).
L'anaérobie lactique est utilisé pour des efforts allant de 20 secs à 2mins ( type 400 mètres en athlé) donc en tennis de table il ne doit pas etre utilisé non plus.
Par contre, pour des efforts plus longs ( plus de 2mins) où le rythme cardiaque est moyennement élevé ( type tennis de table), on utilisera le métabolisme aérobie.

Après pour progresser et obtenir de meilleurs capacités aérobie, il faudra travailer d'une part la puissance aérobie et la capacité aérobie.

Dimanche 12 Février 2006 12:58

Ah! Ca me rappel des souvenirs de terminale S tout ça, mais j'avais pas compris la question Émoticône

Dimanche 12 Février 2006 12:59

je me suis lancée dans quelques recherches fafou, et en faite, je trouve que différentes filières peuvent être utilisée.

Par exemple, pendant l'échange, qui celui-ci dure quelques secondes, le métabolisme ne sera pas aérobie puisque c'est un effort court ... alors que le match en lui même dure beaucoup plus de temps, et dans ce cas là, c'est la filière aérobie qui sera prise en compte.

Qu'en penses-tu ? je pense qu'il y a un véritable paradoxe là dessus ...

Dimanche 12 Février 2006 13:02

moi je dirais anaérobie alactique sur 1 point et en aérobie sur 1 match
si matante elle n'ovo in l'apelero mononc

Dimanche 12 Février 2006 13:08

Ben le problème selon moi, c'est qu'un échange ( court en effet) n'est pas un effort violent donc c'est pour cela que je pensais que les deux métabolismes anaérobies n'étaient pas utilisés.
Mais je me trompe forcément car le métabolisme aérobie apparait uniquement si les métabolismes anaérobies sont apparus précedemment ( par ordre chronologique on trouve ana alactique/ ana lactique/ aérobie)
Donc, je pense que tu utilises en effet les métabolismes anaérobies mais très peu ( le métabolisme aérobie prend très vite la relève).

Je suis pas sur d'avoir été très compréhensible !

Jes uis en option tennis de table en staps et les documents que j'ai sous les yeux me confirment que " les capacités aérobies sont les capacités de bases"

Dimanche 12 Février 2006 13:29

C'est en effet la filiere aerobie qui est la plus solicité au ping, car un math c'est un effort d'environ 10 minutes...mais chaque echange quand à lui peut faire appelle à la filière anaérobie lactique ou autre, l'explosivité sur une balle...etc mais l'aérobie est toujours presente. Cela se representerai comme ceci :

________/\_____/\_/\_______/\....etc
/
/
/

je ne sais pas si c'est tres clair, le trait continu representant la filiere aérobie, les pointes la filière anaérobie...

je suis etudiante en staps comme fafou !

Dimanche 12 Février 2006 13:36

ok c'est super ! vous êtes géniauxRire !

En faite, je suis sur le tronc commun du BE, et j'ai éval de physio dans qql jours et si on parle des filières dans notre sport, cela ne peut être que bénéfique !! merci à vous deux !

Dimanche 12 Février 2006 14:02

Citation de fafou78 :
En tennis de table, tu utilises surtout le métabolisme aérobie.
.


euh ...
la filiére aérobie se met en route aprés 2 minutes d'effort physique et cela dure jusqu'à la fin de l'effort. mais en tennis de table ce n'est pas la filière privilégiée. certe il faut un minimum d'endurance mais le tennis de table est un soprt énrgétique, explosif dynamique ( à moins que vous ne jouiiez à la baballe). Donc la filière la plus importante est la filière anaérobie alactique, surtout pour les attaquants. aprés rentre en jeu la filière anaérobie lactique si l'echange dure, dure, dure ... un bon moment...

en conclusion toute les filières peuvent être utilisé mais priorité à la filière anaérobie alactique !
pour finir, j'ai acquis ma maitrise staps il y a plusieurs années mais ce sont des choses dont on se rappelle vu la fréquence à laquelle est mentionné ces termes, en physio surtout et en condition physique ...
si besoin d'autre renseignements, je passe de temps en temps sur le forum.
dommage que je n'ai pas de scanner, j'aurais pu t'envoyer pas mal de cours la dessus rangé dans un placard :p

Dimanche 12 Février 2006 14:14

Top a gogo==> je suis pas tout à fait d'accord ( mais tu as peut etre raison je ne suis pas un spécialiste loin de là)
Selon moi, si on utilisait principalement la filière anaérobie alactique, cela voudrait dire que ta fréquence cardiaque serait de l'ordre de 180 à 200 bat/min et que l'effort produit serait assimilable à un 100 mètres sprint...

Enfin si quelqu'un est sur de sa réponse, qu'il fasse signe !

Dimanche 12 Février 2006 14:40

bah moi je ne suis pas d'accord avec top a gogo. Pour moi, ma reponse est juste. Il faut savoir que les 3 filieres ne sont pas " séparables".
Un bout de mes cours :

La filière anaérobie alactique se met en place très vite. Elle permet de resynthétisé très vite l'ATP quasi immédiate, elle permet de resynthétisé une grande partie d'énergie lors d'effort très intense et très bref. Elle dure peut dans le temps.

La filière lactique à elle besoin de quelque seconde pour atteindre son maximum. Elle prédomine pour des efforts intenses. Elle à un débit de resynthèse de l'ATP plus faible que la filière alactique. La quantité maximal d'énergie à un instant t est plus faible que la filière alactique.
La filière anaérobie alactique prédomine pour des efforts de moins de 6s. LA filière lactique prédomine de 6s à 2-3min. La filière aérobie prédomine pour des efforts supérieurs à 3 min.

Que peut-on dire aujourd'hui des filières énergétiques qui alimentent l'exercice ?

La filière aérobie est la filière énergétique à laquelle recours préférentiellement l’organisme mais présente 2 défauts : -elle a une inertie ce qui implique que pour les efforts de 2’ il va être nécessaire que d’autres filières re synthétisent de l’énergie.
-elle permet de générer une quantité d’énergie modérée. Lors des exercices intenses il faut là encore que d’autres filières énergétiques aident à produire de l’énergie.

A l’échelle de l’organisme et du travail musculaire, il n’est plus possible aujourd’hui de soutenir le concept d’ANAEROBIE strict car même les exercices très courts et très intenses bénéficient d’un apport en O2.

Comme dès le début de l’exercice musculaire la glycolyse est mise en jeu, il est donc difficile aussi de soutenir strictement le concept d’ALACTIQUE.

Il n’est plus possible non plus d’affirmer l’intervention unique d’une filière énergétique dans l’apport total de l’énergie requis par un exercice donné.

On parlera d’avantage d’une contribution relative de chaque filière énergétique au processus métabolique d’une activité musculaire.

En fonction de l’intensité et de la durée d’un exercice ou d’une activité il est indispensable de définir non seulement la prédominance dune source énergétique mais aussi l’interaction constante des autres.



voila quelques lignes de mon cours. Pour montrer que toutes les filieres sont liées et utilisées. Le schéma suivant parait etre le bon :

_______/\/\_______/\______________________/\....ect
/

Et comme dit plus haut, le trait continue represente la filiere aérobie, qui ne se met pas en place tout de suite , qui se sert des filieres anaérobies, puis les pointes representent la filiere anaérobie alactique...pendant un match toutes les filieres sont utilisées et l'aérobie est tout de meme privilégiée ( pas d'echange violent ou tres peu, mais explosivité sur certaines balles...etc)

Dimanche 12 Février 2006 19:12

Je rejoint rei710 sur ce qu'il a dit.

Elles ne sont pas dissociables, elle s'enchainent tout au long de l'effort demandé par le sportif.

En relisant mes cours du Tronc Commun du BE, on y voit plus claire mais il n'est pas détaillé qu'elle serait celle qui est plus utilisée dans le ping.
sans club ou presque, sans entrainement, sans coaching, mais avec le BE1 depuis 2005 :@

Dimanche 12 Février 2006 19:51

je suis tout à fait d'accord que les 3 filières ne sont pas dissociables !! , mais le tennis de table requiert d'etre dynamique explosif à la table, quand vous lachez des tops ( à gogo :p ) , ce qui arrive tres frequemment, si vous etes aussi mou que de la gomme a macher Clin d'oeil , je ne vous garantie pas le succes de vos attaques Clin d'oeil donc préférence aux filières anaérobies pour l'explosivité.
comme je l'ai dit plus haut aprés 2 minutes d'effort la filière aérobie se "met en route" et ceci jusqu'à la fin de l'effort.
sans doute me suis-je mal exprimé mais ce que tu dis rei710 est pour moi similaire à ce que j'ai dit Clin d'oeil ( je parle de la reponse suite a mon post ).
ca fait plaisir de pouvoir rediscuter de ces choses MDR
comment on peut faire pour mettre des schemas sur le forum ? ( un simple schemas sur PAINT suffirait, j'en ai un qui resume super bien l'activation des filières au cours de l'effort)

++

Dimanche 12 Février 2006 20:31

salut fafou!
c sur que c pas avec ton rythme de top que tu peux être en filière anaérobie...
moi je me rappel de travail au panier de balle où j'avais du mal à respirerRire !!! donc c possible d'arriver à du 180/200 bat/min sur une courte période, enfin ça dépend de la grosseur du panier!!!
mais là ça dépend aussi de ce que l'on fait au ping, de la baballe, un match, un entraînement en période où on peut travailler tel ou tel chose etc...

Dimanche 12 Février 2006 21:41

Il y a longtemps, orfeuil avait réalisé un mémoire de BE2 où il parlait de la durée des points. A l'époque (1980) elle était de 4.2 secondes je crois (ma mémoire peut se tromper).
Pour avoir réalisé une étude similaire, j'avais constaté que sur des joueurs de niveau national et international elle était bien inférieure : environ 3.1 secondes ; un set en moyenne 7 minutes ; et un match en moyenne 26 minutes.

Ma conclusion avait été que le tennis de table jouait sur les trois métabolismes. anaérobie alactique sur certains points, anaérobie lactique sur d'autres et aérobie à l'échelle des matchs. En ce qui concerne l'entraînement, tout est possible : travail au panier, sur la durée etc ...
C'est assez logique quand on voit ça : http://www.swt.bz/entrainement/force-maximale-volume-musculaire/figure_111.gif


PS : pour ton dossier, utilise plutôt le terme "métabolisme" que "filière"

Lundi 13 Février 2006 11:53

ah merci 729 c'est justement le fameux dessin que je voulais mettre sur le forum avec l'activation des différentes filières.
bah pas besoin que je bidouille un truc sur paint ou autre alors MDR

dites vous etes de quelle fac les stapsiens ici ? Content

Lundi 13 Février 2006 12:04

compliqué tout çaRire ...
deug à nanterre paris X
licence, maitrise et début de DEA à paris V lacretelle

Lundi 13 Février 2006 12:22

paris X nanterre aussi !
0
0
23 messages

Vous êtes ici : Accueil > Forums > Général